Accueil -> Présentation -> Historique 2    
C'est en 1973 que le président François Briod passait le témoin à Claude Jorand. Marcel Rossalet était quant à lui nommé nouveau directeur. L'Union Instrumentale s'inscrivait au Giron des musiques sarinoises.

Défilé en 1971
En 1979, les nouveaux uniformes étaient taillés selon le modèle des officiers carabiniers vaudois du début du 19ème siècle; la tenue allie bleu de Prusse et bleu d'azur, avec queue de pie, bicorne noir, fourragère chargée d'insignes. Sur le solide tissu, quatre corps de postillon sont brodés.
En 1985, une nouvelle ère s'ouvrait pour l'Union Instrumentale. A sa tête, Jacques Aeby, un directeur jeune mais déjà expérimenté, était nommé à l'âge de 33 ans. Fils de Georges Aeby qui avait un œil toujours bienveillant sur l'Union Instrumentale, Jacques Aeby était compositeur et musicien déjà chevronné. Un nouveau président était également nommé en la personne de Pierre Ecoffey.

L'union en 1992
C'est en 1990 qu'Arnold Wicky, musicien de l'Union Instrumentale, succèdait à Pierre Ecoffey. Nicolas Betticher prenait la présidence de l'Union Instrumentale en 1995. Après le départ de Jacques Aeby, la société nommait Pierre-Etienne Sagnol, musicien glânois, comme nouveau directeur. Le nouveau tandem commençait à assurer une excellente qualité musicale et organisait de nombreux voyages à l'étranger (Brésil, Canada, Etats-Unis, Rome, etc.).